samedi 24 novembre 2007

Merida, Les Andes

Pour se rendre à Merida, tu peux y aller directement avec un autobus de 22h de Ciudad ou bien prendre un autobus vers Barinas pour 14h pour ensuite prendre un autobus un peu plus "local" pour 4h30 pour la route des Andes. Bref, la route des Andes vaut vraiment la peine d'etre vue pendant ce 4h30, mon avis. C'est très très montagneux et la vue est magnifique, surtout avec les petits villages très typiques. Malheureusement je croyais reprendre ce chemin pour revenir, donc je n'ai aucune photos...... J'oubliais de dire que depuis la nuit d'autobus, Alex n'allait pas super bien... nausées, crampes.... Bref la route était longue pour lui.

JOURS 1À3 : Rendus à Merida, nous nous sommes dirigés vers la rue populaire de merida où il y avait plusieurs posada possible et tout près du téléphérique. Nous sommes allés voir la compganie de tours Extrème et quelle surprise!: il y avait une montréalaise qui nous a parlé francais héhé! Elle nous a suggéré des posadas et nous avons finalement atterris à la posada Guamanchi. La plus belle et la moins chère et la mieux situé, avec hammac in. Tout simplement super! On a adoré. Nous avons rencontré un couple d'américains qui sont en voyage en Amérique du Sud pour 7 mois et nous sommes allés souper avec eux dans un bon restaurant italien. Les 3 premiers jours ont été assez calmes, car Alex était au lit la majeure partie de la journée et ne sortait pas pour manger..... Mes journées étaient un peu longue, mais au moins c'était une ville sécuritaire, belle et ensoleillée donc je pouvais aller me promener, aller sur internet et à l'épicerie... même pour trouver une simili Soupe Lipton pour le grand malade avec du chocolat chaud! EN après midi de la 3 journée, Alex a commencé des antibiotiques (Cipro) donc on en avait encore pour quelques jours.

JOUR 4: La 4e journée au matin, on a été capable d'aller faire le téléphérique en avant midi, car Alex allait un peu mieux. Il était possible de faire l'aller en téléphérique et de faire le retour en randonnée ou sur une mule (oui! oui!) vers le village de Los Nevados (au lieu de Merida) et d'y dormir une nuit et de revenir en jeep le lendemain, mais cela demandait trop de force à Alex... et il n'en avait pas dutout. Une marche de 15 minutes c'était le max! Nous sommes donc redescendus, mais c'était super. En haut il faisait environ zero degrés avec pas mal de vent. La vue était magnifique! Fait à noter, à partir d'environ 3000 mètres d'altitude, ton corps doit s'adapter, car il manque d'air. Donc rendus à 4700 mètres, au plus haut possible de Pico Bolivar (maximum du téléphérique.... le vrai sommet est 200 mètres plus haut... pas très loin!), tu respires plus tranquillement et monter des marches, voire même macher, c'est beauoup plus difficile et plus lent.
Le reste de la journée, on s'est re-reposés... ou plutôt Alex s'est reposé, car je crois que c'était pas mal plus pour me faire plaisir qu'il a choisi la 3e journée pour faire le téléphérique, car il serait surement resté couché le matin, mais bon, tout a bien été!

JOUR 5: La 5e journée, nous avons essayé les bains naturels, style jacuzzis. Ouin, drôle d'endroit. Nous avons pris l'autobus vers la ville de Tabay et de là, nous avons pris un jeep pour les sources naturelles ("aguas naturales"). L'endroit était plus qu'ordinaire avec de l'eau un peu stagnante.... et des bains/douches plus ou moins froids. On y est resté 30 minutes! oui oui! On est ensuite revenus à la marche et la vue était très belle (photo à gauche). Sur le chemin du retour, en autobus, nous sommes arrêtés au mercado principal où ils vendent plein de trucs, surtout de l'artisanat. Nous avons trouvé de beaux souvenirs à rapporter.... qui pourront aussi décorer le bateau en attendant. Le marché était immense et sur 3 étages. Wow!

JOUR 6: Le lendemain, Alex allait mieux, donc nous nous sommes inscrits au parapente pour 9h00. Oui Oui... nous nous sommes laissés tomber du haut d'une montagne (1000 mètres) avec chacun un pilote et nous avons parcouru les hauteurs pendant une demie-heure. C'était super! Des sensations fortes!!! Tu espères que le "parachute" sera Ok, mais une fois sauté, tu n'y penses même plus. Certains hauts et bas donnent des petits hauts-le-coeur, mais rien de grave bien sur! Il a fallut choisir qui prendrait la caméra, donc vous verrez qu'une fois en action, il n'y a que des photos d'Alex de loin et de moi... bof... de proches! Hé hé, en regardat les photos, ca vous donnera une bonne idée de ce que c'était. Ca vous donnera des frissons peut-être! Tout ca pour 30$/personne... hi hi! Ca valait vraiment la peine de tenter notre chance... ou peut-être... vu d'un autre côté... de pendre le risque! :-) Les atterrissages ont très bien été... en douceur.

JOUR 7: Le lendemain, étant plus en forme, et au grand désir d'Isa (qui pensait savoir dans quoi à elle s'embarquait vs Alex), nous nous sommes inscrits au canyoning. C'est en fait la descente d'une rivière parsemée de 3 chutes qui doivent être descendues en rappel..... un peu comme de l'escalade mais que pour descendre. On est partis le matin. Nous avons rencontré 2 personnes qui le faisaient avec nous Becca et Dylan du UK. Becca étudiait une session d'université à Merida et Dylan, son frère, était venu la voir en vacances. La guide était aussi super et les gars ne l'haïssait pas non plus. Bref, elle a été très attentionnée du début à la fin et elle était aussi impressionnante... elle était comme un "petit singe"!

La 1ère chute était de 8 mètres: une pratique. Ca descendait dans la roche et dans la chute d'eau directement. Tout a bien été. Les 4 sommes descendus sans problème. La 2e chute (voir photo) ... ouff 22 mètres. On avait le choix entre prendre la roche seulement et descendre directement dans la chute d'eau où il y avait beaucoup de pression et beaucoup d'eau évidemment. Nous avons choisi la chute d'eau! Haaaaaa de vrais aventuristes qui ne savent pas ce qui les attend! Alex est descendu le premier. Tout a bien été, mais il n'a pas voulu nous dire comment c'était de peur de nous faire peur, aux 2 filles surtout. Alex a bien aimé par exemple! Dylan est ensuite descendu et ca a bien été. Ce sont d'ailleurs les meilleures photos que nous avons en pleine action, celles de Dylan dans cette chute! Après, venait mon tour. Tu dois descendre sur le dos et te laisser descendre le plus rapidement possible........... car il ne faut pas arrêter, car la pression de l'eau est trop forte dans le dos et sur la tête. Et voilà! Rendue au milieu de la chute, il parait (selon Alex) que ma face a pas mal changée!!! Il a laissé tomber la caméra en attendant mon arrivée en bas de la chute, où là, Dylan et Alex m'ont tiré le plus vite possible hors de l'eau. En fait, la guide les avait avertis que les filles auraient de la difficulté, donc ils étaient prêts à nous attrapper, et une chance! Je ne crois pas avoir eu aussi peur de ma vie. La chute me tombait directement dans la nuque et la pression était si forte (j'ai eu tout un torticoli qui est actuellement en train de partir, 5 jours plus tard). J'ai eu l'impression que tout a été si long et pourtant! J'ai aussi eu de l'eau dans les oreilles. Ca c'est super! Ca fait tellement mal... je n'aurais jamais pensé que c'était si douloureux, mais ca part avec le temps et avec des coups de tête sur le côté (quand tu n'as pas de torticoli!!! Je pense qu'actuellement, je suis prise avec un bouchon de cire dans l'oreille qui a pris le plus grand coup d'eau.... ). Une fois descendue, ca allait mieux, mais je tremblais encore.... J'aurais dû prendre le côté roches finalement. Becca est descendue après moi et elle aussi, les gars l'ont ramassée, mais pas de torticoli! Juste une petit frousse aussi. Nous avons ensuite continué pour nous rendre vers la dernière chute de 35 mètres. Wow... celle-là était super! (voir Isa sur photo) La descente se faisait comme de l'escalade/en rappel sur le mur de roche juste à côté de la chute... donc avec juste un peu d'eau. C'était trippant! Tout le monde a bien aimé. Nous avons terminé la journée en scillonnant la rivière pour aller voir notre dîner qui nous attendait. On était un peu gelés (on avait des wetsuits)... et il pleuvait à la fin, mais ca fut mémorable comme activité! Arrivés vers 15h30, on était un peu raqués.

Le lendemain était le retour en autobus pour 18h, direction Puerto la Cruz. Tout a bien été et j'avais demandé la 1ère place au 2e étage de l'autobus, donc avec une grande fenêtre panoramique. Ca a valu la peine, car on a voyagé plusieurs heures a la claireté.

1 commentaire:

CresceNet a dit...

Oi, achei seu blog pelo google está bem interessante gostei desse post. Gostaria de falar sobre o CresceNet. O CresceNet é um provedor de internet discada que remunera seus usuários pelo tempo conectado. Exatamente isso que você leu, estão pagando para você conectar. O provedor paga 20 centavos por hora de conexão discada com ligação local para mais de 2100 cidades do Brasil. O CresceNet tem um acelerador de conexão, que deixa sua conexão até 10 vezes mais rápida. Quem utiliza banda larga pode lucrar também, basta se cadastrar no CresceNet e quando for dormir conectar por discada, é possível pagar a ADSL só com o dinheiro da discada. Nos horários de minuto único o gasto com telefone é mínimo e a remuneração do CresceNet generosa. Se você quiser linkar o Cresce.Net(www.provedorcrescenet.com) no seu blog eu ficaria agradecido, até mais e sucesso. If is possible add the CresceNet(www.provedorcrescenet.com) in your blogroll, I thank. Good bye friend.